Page 680 sur 707

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 08:27
de LewOlive
imsaho a écrit:C'est étrange ton témoignage, Frédéric, car en région parisienne on voit de très nombreux cyclistes sur route passer aux disques.


De mon point de vue j'y vois des raisons très claires:

-Besoin d'avoir un vélo tendance (chacun fait ce qu'il veut avec son argent)
-Besoins au freinage bien plus fréquents: sur ce point je ne peux que donner raison au disque, très adapté pour faire 20km de zone urbaine ou péri urbaine

Si on revient en province, notamment en zones rurales:
-Besoin d'avoir un bon rapport qualité/prix
-Besoins au freinage peu fréquents: pelotons plus petits, peu de stops et de feux rouges...

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 08:45
de LewOlive
frederic ostian a écrit:
imsaho a écrit:C'est étrange ton témoignage, Frédéric, car en région parisienne on voit de très nombreux cyclistes sur route passer aux disques.


Je dois vivre dans une région de has been...A la capitale c'est là que les grandes idées naissent :D Même si le premier maillot jaune de l'histoire a été donné à Grenoble :D
Je plaisante. Plus sérieusement je n'ai pas d'explication logique et il faut bien admettre que le disque serait plus utile en région grenobloise qu'en région parisienne ! Mais non vraiment les jeunes avec qui j'en parle n'ont pas envie de changer leur vélo pour un modèle à disque (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne le feront pas au prochain changement). A la fois difficile de leur en vouloir quand ils vont assister à l'arrivée d'étape hier au col de Porte. Ils voient arriver en premier sur la ligne Roglic à patin, Pinot à patin, Bernal à patin....


Difficile de conseiller un vélo à disques à un jeune coursier qui fait 60kg et qui paye son matos de A à Z ! A budget égal, il se prend sa pénalité poids de 1kg alors qu'il est bien affûté. Encore une fois, si on met de côté l'argument économique, un vélo à disques a toutes les chances d'être excellent pour la plupart des usages, mais il faut casser sa tirelire. Dès qu'on revient à ce choix client, le rapport qualité/prix, la pénalité poids du disque revient sur la table.
Les 3 favoris des GT seront tous en patins encore cette année, probablement qu'ils ne veulent pas rouler en montagne sur des vélos de 7,3kg alors qu'ils ont droit à 6,8kg. J'imagine volontiers que Ineos ou Jumbo, s'ils avaient des vélos à disques à 6,8kg, ils les utiliseraient !

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 09:12
de pLOOK
Dans toutes les catégories très peu de disques sur la dernière course FSGT début du mois en IdF.
Quelques gars en ont, et en même temps je sais que certains sont vendeurs de vélos ou sont de la famille de revendeurs tenant un magasin...

Les nouveaux vélos dans mon club sont à patins (et pourtant de gros chèques ont été faits...) Aucun disque chez nous.

Le frein (c'est le cas de le dire) reste à mon avis le coût (renouvellement des roues , du groupe avec les manettes qui sont le gros morceau (obligé de changer de cadre, donc de vélo en entier), etc...
Et aussi le côté pratique : purge, transport dans le coffre avec roues démontées et donc risque de coller les pistons si levier actionné accidentellement pendant le trajet.

Est-ce que ce dernier inconvénient peut être annulé avec les étriers totalement mécaniques ou de type Juin Tech ? En plus ça permet de garder les groupes mécaniques qui ont fait leur preuve et qui ne tombent jamais en rade si observé vite fait régulièrement, ce qui est plutôt chouette pour un amateur. C'est ce qui me convertirait bien, parce que l'hydraulique j'ai sur ma moto, ça me suffit bien, je n'ai pas pas envie du tout d'avoir la même maintenance sur un vélo (en plus je trouve les leviers trop massifs pour un vélo de course).

Pour les pros ça se comprend, ils ne font pas la maintenance et ils ont le haut de gamme qui est relativement léger et le vélo voyage rarement démonté dans un coffre, ils n'ont que les bénéfices de la solution pour les autres, même si ça freine bien, vu le surcoût et les inconvénients (en plus de l'esthétique, mais ça encore c'est relatif et ça peut s'arranger)...

A+
Olivier

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 10:10
de frederic ostian
LewOlive a écrit:
frederic ostian a écrit:
imsaho a écrit:C'est étrange ton témoignage, Frédéric, car en région parisienne on voit de très nombreux cyclistes sur route passer aux disques.


Je dois vivre dans une région de has been...A la capitale c'est là que les grandes idées naissent :D Même si le premier maillot jaune de l'histoire a été donné à Grenoble :D
Je plaisante. Plus sérieusement je n'ai pas d'explication logique et il faut bien admettre que le disque serait plus utile en région grenobloise qu'en région parisienne ! Mais non vraiment les jeunes avec qui j'en parle n'ont pas envie de changer leur vélo pour un modèle à disque (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne le feront pas au prochain changement). A la fois difficile de leur en vouloir quand ils vont assister à l'arrivée d'étape hier au col de Porte. Ils voient arriver en premier sur la ligne Roglic à patin, Pinot à patin, Bernal à patin....


Difficile de conseiller un vélo à disques à un jeune coursier qui fait 60kg et qui paye son matos de A à Z ! A budget égal, il se prend sa pénalité poids de 1kg alors qu'il est bien affûté. Encore une fois, si on met de côté l'argument économique, un vélo à disques a toutes les chances d'être excellent pour la plupart des usages, mais il faut casser sa tirelire. Dès qu'on revient à ce choix client, le rapport qualité/prix, la pénalité poids du disque revient sur la table.
Les 3 favoris des GT seront tous en patins encore cette année, probablement qu'ils ne veulent pas rouler en montagne sur des vélos de 7,3kg alors qu'ils ont droit à 6,8kg. J'imagine volontiers que Ineos ou Jumbo, s'ils avaient des vélos à disques à 6,8kg, ils les utiliseraient !


je te rejoins (et surtout sur la dernière phrase). MAis Bianchi a bien aussi un modèle disque à 6,8kg ? Pour le Lapierre de Pinot tu penses qu'il fait plus de 6,8 dans la version disque ?

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 10:16
de Matttt
RPM a écrit: Et pinot qui continue à rouler avec des « vieilles » c50 ...


ça en devient presque un running-gag. A chaque course on vérifie si il les a toujours...et bingo! elles sont là!!

Image

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 11:23
de imsaho
Avec les casques, les lunettes, et maintenant les masques, j'ai du mal à reconnaître qui est qui.

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 11:25
de krystau
imsaho a écrit:Avec les casques, les lunettes, et maintenant les masques, j'ai du mal à reconnaître qui est qui.


Moi je regarde les patins pour les reconnaître, ok je :arrow:

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 11:47
de Matttt
imsaho a écrit:Avec les casques, les lunettes, et maintenant les masques, j'ai du mal à reconnaître qui est qui.


de g à d je dirais : Pinot, Madouas (en patins lui aussi), Duchesne, Armirail, Kung, Reichenbach. Manque Ladagnous sur la photo

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 13:07
de Etienne
LewOlive a écrit:
imsaho a écrit:C'est étrange ton témoignage, Frédéric, car en région parisienne on voit de très nombreux cyclistes sur route passer aux disques.


De mon point de vue j'y vois des raisons très claires:

-Besoin d'avoir un vélo tendance (chacun fait ce qu'il veut avec son argent)
-Besoins au freinage bien plus fréquents: sur ce point je ne peux que donner raison au disque, très adapté pour faire 20km de zone urbaine ou péri urbaine

Si on revient en province, notamment en zones rurales:
-Besoin d'avoir un bon rapport qualité/prix
-Besoins au freinage peu fréquents: pelotons plus petits, peu de stops et de feux rouges...


Je suis assez d'accord avec ton analyse ... on pourrait d'ailleurs, sur la question du vélo "tendance", opposer marchés américains/asiatiques et marchés européens.

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 13:14
de Etienne
pLOOK a écrit:Est-ce que ce dernier inconvénient peut être annulé avec les étriers totalement mécaniques ou de type Juin Tech ? En plus ça permet de garder les groupes mécaniques qui ont fait leur preuve et qui ne tombent jamais en rade si observé vite fait régulièrement, ce qui est plutôt chouette pour un amateur. C'est ce qui me convertirait bien, parce que l'hydraulique j'ai sur ma moto, ça me suffit bien, je n'ai pas pas envie du tout d'avoir la même maintenance sur un vélo (en plus je trouve les leviers trop massifs pour un vélo de course).


Les étriers mécaniques sont un pis-aller, et il faut tout de même avoir la cadre adapté.

J'ai testé les Spyre et les Juin-Tech F1 ... j'ai lu de grosses critiques sur les premiers, et de retours très positifs sur les seconds, mon constat est inverse : les Spyre sont fiables, simples, faciles à régler et freinent correctement alors que les JuinTech sont hyper sensibles à la qualité des cables/gaines, et ne sont pas si efficaces. Je suis peut-être passé à côté de quelque chose, mais si quelqu'un veut essayer, je brade les miens :roll:

Au final, si j'ai vraiment intérêt à utiliser des disques, je suis en hydraulique sous la pluie et sur chemins ... et sur route par beau temps, c'est freinage sur jante (et boyau) :mrgreen:

Je n'ai pas eu l'occasion de tester un vélo de route à disque qui serait autour des 7kg ... donc je réserve mon jugement.

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 13:36
de albator83
Mattdll a écrit:
frederic ostian a écrit: Mais non vraiment les jeunes avec qui j'en parle n'ont pas envie de changer leur vélo pour un modèle à disque (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne le feront pas au prochain changement)



C'est là la différence, avec les pédales, l'investissement était bien moins important pour "faire l'essai".
Moi je change régulièrement des pièces pour faire des tests, je revends, je rachète, c'est finalement des petites sommes réinjectées mais quand tu as 1 voire 2 vélos et 4 paires de roues, la somme à réinjecter pour avoir le même niveau de "satisfaction/performance", ben c'est énorme.


Perso j'ai fait 2 ans (mes deux premières saisons en école de cyclisme) en courroie, milieu des 90's... à ma premère gamelle les pieds attachés au vélo j'ai vite changé le bazar pour des pédales auto, y'avait même pas débat :D
Comme toujours chacun fait son choix en fonction de son besoin propre.

Quant à des disques mécaniques... lol on cumule les inconvénients des deux systèmes de freinage ^^ (poids, câble moins puissant/progressif)

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 14:16
de arnoulte
imsaho a écrit:C'est étrange ton témoignage, Frédéric, car en région parisienne on voit de très nombreux cyclistes sur route passer aux disques.


c'est véridique, rien qu'à Longchamp on en voit pas mal, l'argument de puissance de freinage accru est peu recevable, l'explication réside en très peu de choses :
- Un pouvoir d'achat plus important sur paris
- Le marketing efficace des grandes marques soit via les équipes pro full disques ou les pubs de marques
- Le besoin ici plus qu'ailleurs d'être à la page
- De nombreuses marques de vélos sont absentes sur Paris, reste majoritairement les américaines Cannondale / Trek / Cervelo ou Giant distribuées intramuros

je suis étonné de la quantité de vélo à disques modèle 2020 déjà mis en vente en région parisienne, est ce pour changement de matériel et prendre plus haut de gamme ou une déception, je ne sais pas.

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 16:03
de imsaho
La tendance actuelle ne serait-elle pas d'acheter plus fréquemment des vélos ?

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 16:56
de LewOlive
imsaho a écrit:La tendance actuelle ne serait-elle pas d'acheter plus fréquemment des vélos ?


Oui, le marché du vélo en 2020 devrait être assez favorable, avec quand même de grandes disparités concernant les types de vélo. Le vélo de route bénéficie à mon avis d'un marché de l'occasion assez dynamique, qui permet aux coursiers de renouveler leur matériel assez ancien assez facilement. Davantage de vélos de route sont utilisés en velotaf en France, et pour cela, un vélo ancien avec un bon rendement parait bien adapté.

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 17:39
de JulienCampa
Aujourd'hui, encore du patin devant sur le dauphine... un beau clonage VR3s en patin... :D

Je souhaite que certaines grandes marques comme Trek, Spe, Cervelo, Cannondale, DeRosa, Colnago propose encore des cadres HDG avec patins.
Pour le commun du mortel, c'est largement suffisant .... je pense surtout à la maintenance ... plus qu'au poids ou la puissance de freinage qui va faire gagner 5m en risquant de se finir à plat à la sortie du virage...

La plupart que je vois avec des disques, dans ma région, ce sont souvent des débutants ... ou des personnes qui ne roulent que depuis 2-3 ans et qui veulent renouveler leur matos car il a déjà 3 ans et qu'il est dépassé :roll:

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 17:53
de Arph
Longchamp y’a des disques mais pas tant que ça, et je pense que le revenu moyen y est sans commune mesure avec le reste de la France.
Après si tu achètes un vélo complet HDG aujourd’hui, tu te dis sans doute que le disque c’est l’avenir et tu hésites à prendre du patin.
Inversement moi j’ai juste acheté un cadre, j’ai (trop) de bonnes roues à patin, j’envisage pas les disques car pas de besoin pour mon usage.

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 17:55
de Arph
+1, disques chez les débutants et ceux pour qui le prix n’est pas un problème.

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 19:42
de JulienCampa
Pour en revenir au sujet ..... est-ce que des coureurs de Jumbo ont utilisé ou utilisent le Specialissima pour la montagne ???
Il serait plus adapté que le Oltre.... plus léger...

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 19:50
de Hesao
Bonjour à tous,
J’ai la chance d’avoir plusieurs vélo à la fois disque et patin et à chaque fois en haut de gamme.
Franchement, les disques c’est pas mieux et plus lourds sur le sec. Je trouve le vélo moins vivant.
J’ai essayé le f12 à disque sur plusieurs sorties et il j’ai préféré prendre celui à patin. Pareil pour le sl6...
Mais il y a un point que je trouve très négatif concernant le disque, c’est la sécurité.
En effet, les cyclos du dimanche se pensent devenir de grands descendeurs parce qu’on leur a vendu que le disque en descente c’était la solution optimale. Or, c’est faux, c’est juste plus facile au niveau des leviers mais le freinage en lui même c’est kif-kif.
Je dirai même que moi parfois, il m’est arrivé de repousser mon freinage plus que de raison avec du disque.
Or, je vous le confirme sur du sec le disque ne freine pas mieux que le direct mount et les lois de la physique sont ce qu’elles sont, si tu arrives trop vite... ça passe pas.
Mais malheureusement je crains que les constructeurs ne vont pas nous laisser le choix, à mon grand regret

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 20:12
de frederic ostian
il me semble avoir aperçu un Cervelo R5 de Sunweb à patin sur l'étape du Dauphiné jour. Vélo de rechange sur la galerie utilisé suite à crevaison ? Modèle réservé pour le leader pour être au poids (j'imaginais pourtant le modèle disque assez light) ?

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 20:26
de JulienCampa
Hesao a écrit:Bonjour à tous,
J’ai la chance d’avoir plusieurs vélo à la fois disque et patin et à chaque fois en haut de gamme.
Franchement, les disques c’est pas mieux et plus lourds sur le sec. Je trouve le vélo moins vivant.
J’ai essayé le f12 à disque sur plusieurs sorties et il j’ai préféré prendre celui à patin. Pareil pour le sl6...
Mais il y a un point que je trouve très négatif concernant le disque, c’est la sécurité.
En effet, les cyclos du dimanche se pensent devenir de grands descendeurs parce qu’on leur a vendu que le disque en descente c’était la solution optimale. Or, c’est faux, c’est juste plus facile au niveau des leviers mais le freinage en lui même c’est kif-kif.
Je dirai même que moi parfois, il m’est arrivé de repousser mon freinage plus que de raison avec du disque.
Or, je vous le confirme sur du sec le disque ne freine pas mieux que le direct mount et les lois de la physique sont ce qu’elles sont, si tu arrives trop vite... ça passe pas.
Mais malheureusement je crains que les constructeurs ne vont pas nous laisser le choix, à mon grand regret


ça confirme aussi ce que je vois à chaque descente avec des gars en disque qui ne savent pas aller en vélo .....

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 22:26
de pLOOK
Etienne a écrit:
J'ai testé les Spyre et les Juin-Tech F1 ... j'ai lu de grosses critiques sur les premiers, et de retours très positifs sur les seconds, mon constat est inverse : les Spyre sont fiables, simples, faciles à régler et freinent correctement alors que les JuinTech sont hyper sensibles à la qualité des cables/gaines, et ne sont pas si efficaces. Je suis peut-être passé à côté de quelque chose, mais si quelqu'un veut essayer, je brade les miens :roll:


S'agit-il des freins entièrement mécaniques concernant les Spyre ? Qui freineraient mieux que des mixtes ? C'est intéressant. Ca va à l'encontre de tous les comptes-rendus qu'on peut trouver des testeurs.présentateurs matériel des sites vélo... En même temps ils sont plus légers.
Personnellement des durites et du fluide sur un vélo ça me bloque, c'est un peu comme une batterie et un faisceau, pas envie de m'encombrer de sources d'ennuis comme ça sur un vélo. Une solution mécanique simple et efficace pourrait par contre me faire changer d'avis à propos du disque.

Pour les pros la logique est évidemment toute autre, il n'y a pas les mêmes contraintes pratiques.

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Aoû 2020 22:41
de pLOOK
Hesao a écrit:Bonjour à tous,

En effet, les cyclos du dimanche se pensent devenir de grands descendeurs parce qu’on leur a vendu que le disque en descente c’était la solution optimale. Or, c’est faux, c’est juste plus facile au niveau des leviers mais le freinage en lui même c’est kif-kif.
Je dirai même que moi parfois, il m’est arrivé de repousser mon freinage plus que de raison avec du disque.
Or, je vous le confirme sur du sec le disque ne freine pas mieux que le direct mount et les lois de la physique sont ce qu’elles sont, si tu arrives trop vite... ça passe pas.
Mais malheureusement je crains que les constructeurs ne vont pas nous laisser le choix, à mon grand regret


C'est bien pour ça que je me disais que même un cador comme Quentin Pacher a très bien pu aussi se faire aussi avoir, retardant son freinage ou en négligeant juste un poil sa trajectoire en faisant trop confiance à la réputation du matériel.

Pour le "manque de vie" des vélos, c'est sans doute les renforts des bases et de la fourche qui pourraient donner une impression d'inertie. Je dis bien une impression, parce que d'après mon expérience rigide=efficace, mais pas forcément agréable ou donnant la sensation de voler sur un coussin d'air. Un bon gros pro bien pêchu avec plein de watts doit bien réussir à faire plier n'importe quel cadre rigide. Etant plus jeune j'arrivais à trouver "mou" au démarrage des trucs en alu qu'on me disait "bridés" façon barre à mine (notamment un cadre qui avait servi de test pour un magazine à ce qu'il paraît), alors eux...

Re: matos des pros

MessagePosté: Sam 15 Aoû 2020 03:36
de jupiter
On va voir ce qui va changer pour le Tour. https://dimensionsvelo.com/2020/08/14/le-materiel-des-pros-sur-le-criterium-du-dauphine-2020/
Davide Formolo aurait donc gagné la troisième étape avec des pneus Vittoria Corsa Tubeless sur Bora, les seuls tubeless du Dauphiné., équipe UAE.
Sinon, tout le monde à disques sauf les meilleurs, Roglic, Wout Van Aert de Jumbo Visma, Thibault Pinot, et Ineos qui sont à patins.

Re: matos des pros

MessagePosté: Sam 15 Aoû 2020 07:20
de JulienCampa
Salut,

non Formolo était en Bora 50 .... enfin c'est ce que j'ai pu voir sur les photos...

Re: matos des pros

MessagePosté: Sam 15 Aoû 2020 07:31
de Etienne
pLOOK a écrit:
Etienne a écrit:
J'ai testé les Spyre et les Juin-Tech F1 ... j'ai lu de grosses critiques sur les premiers, et de retours très positifs sur les seconds, mon constat est inverse : les Spyre sont fiables, simples, faciles à régler et freinent correctement alors que les JuinTech sont hyper sensibles à la qualité des cables/gaines, et ne sont pas si efficaces. Je suis peut-être passé à côté de quelque chose, mais si quelqu'un veut essayer, je brade les miens :roll:


S'agit-il des freins entièrement mécaniques concernant les Spyre ? Qui freineraient mieux que des mixtes ? C'est intéressant. Ca va à l'encontre de tous les comptes-rendus qu'on peut trouver des testeurs.présentateurs matériel des sites vélo... En même temps ils sont plus légers.
Personnellement des durites et du fluide sur un vélo ça me bloque, c'est un peu comme une batterie et un faisceau, pas envie de m'encombrer de sources d'ennuis comme ça sur un vélo. Une solution mécanique simple et efficace pourrait par contre me faire changer d'avis à propos du disque.

Pour les pros la logique est évidemment toute autre, il n'y a pas les mêmes contraintes pratiques.


:arrow: MP pour éviter de polluer le sujet ;)

Re: matos des pros

MessagePosté: Sam 15 Aoû 2020 08:18
de krystau
jupiter a écrit:On va voir ce qui va changer pour le Tour. https://dimensionsvelo.com/2020/08/14/le-materiel-des-pros-sur-le-criterium-du-dauphine-2020/
Davide Formolo aurait donc gagné la troisième étape avec des pneus Vittoria Corsa Tubeless sur Bora, les seuls tubeless du Dauphiné., équipe UAE.
Sinon, tout le monde à disques sauf les meilleurs, Roglic, Wout Van Aert de Jumbo Visma, Thibault Pinot, et Ineos qui sont à patins.


Quid du choix qui relève d'un choix logique ou de ces croyances !!

À quand un test en double aveugle pour les freins à disque ;-) . :mrgreen:

De toutes les façons si l'étape ce juge dans la dernière côte, c'est assez probable qu'un vélo à disque apportera peu, voir serait défavorable, si un poils plus lourd et moins aéro etc.. !
Par contre cela peut être moins neutre si il y a de l'attaque en descente et que tu as un vélo plus efficient qui oblige à plus de relance pour suivre, voir tu te fais lâcher !! C'est très circonstancielle in fine !
Simplement voir qui gagne à la fin avec quel matériel est une analyse un peu juste ;-)

Re: matos des pros

MessagePosté: Sam 15 Aoû 2020 08:43
de -Kasseifretter-
Etienne a écrit:
pLOOK a écrit:
Etienne a écrit:...

...
Personnellement des durites et du fluide sur un vélo ça me bloque, c'est un peu comme une batterie et un faisceau, pas envie de m'encombrer de sources d'ennuis comme ça sur un vélo. Une solution mécanique simple et efficace pourrait par contre me faire changer d'avis à propos du disque.

Pour les pros la logique est évidemment toute autre, il n'y a pas les mêmes contraintes pratiques.


:arrow: MP pour éviter de polluer le sujet ;)


Ben plutôt qu'un MP, j'aimerais plutôt lire vos points de vue sur un topic dédié car je pense ne pas être le seul à raisonner comme pLooK.
Le topic Disques ou un nouveau topic par exemple.
;)

Re: matos des pros

MessagePosté: Sam 15 Aoû 2020 10:10
de jupiter
JulienCampa a écrit:Salut,

non Formolo était en Bora 50 .... enfin c'est ce que j'ai pu voir sur les photos...

La roue c'est du Campa Bora le pneu Vittoria Corsa tubeless, c'est ce que j'avais écrit.
https://www.youtube.com/watch?v=4i9XcLMpG0w

Re: matos des pros

MessagePosté: Sam 15 Aoû 2020 14:24
de JulienCampa
jupiter a écrit:
JulienCampa a écrit:Salut,

non Formolo était en Bora 50 .... enfin c'est ce que j'ai pu voir sur les photos...

La roue c'est du Campa Bora le pneu Vittoria Corsa tubeless, c'est ce que j'avais écrit.
https://www.youtube.com/watch?v=4i9XcLMpG0w


Non, la Bora 50 n'est pas compatible Tubeless... et sur les photos suivantes, on voit bien que c'est un boyau ....

http://www.steephill.tv/2020/criterium-du-dauphine-libere/photos/stage-03/

Après, si Vittoria arrive à produire un Tubeless facile à monter et très fiable, alors je suis partant pour tester.